Pourquoi un test d’infiltrométrie ?

De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France (42,5 % de l’énergie finale totale). C’est la raison pour laquelle la RT 2012 instaure un contrôle des bâtiments, pour  réduire les dépenses énergétiques des ménages et diviser par 3 la consommation des nouvelles constructions. Les labels BBC-Effinergie, Minergie ou Maison Passive permettent de garantir des maisons particulièrement performantes dans ces domaines.

Le test d’infiltrométrie, obligatoire pour obtenir le certificat de fin de travaux, permet donc de valider les efforts effectués sur une construction pour limiter les déperditions d’énergie. Les bureaux d’études qui délivrent ces certificats doivent être indépendants et cerfifiés par QUALIBAT.

Réaliser un Test d’Infiltrométrie
Pour qui ? • particuliers, artisans, maîtres d’œuvre, architectes, bureaux d’étude
• toutes constructions neuves : maisons individuelles, habitats collectifs, bureaux, hôtelleries, enseignements
• rénovations
Pourquoi ? • répondre aux normes de la RT 2012 (norme applicable 01/2013)
soit en moyenne : 50 kWh (ep)/m2/an selon la zone d’habitation
• en limitant les déperditions d’énergie
• améliorer le confort thermique de la construction
• pour réaliser de réelles économies d’énergie

Quand on construit :

  • Pour le client, le test d’infiltrométrie est un bon moyen de s’assurer de la bonne mise en oeuvre des matériaux: il permet de vérifier et contrôler les déperditions d’énergie tout au long du chantier et d’être assuré d’avoir une bonne étanchéité à l’air de la maison, donc de réaliser des économies à long terme.
  • Pour l’artisan / le maître d’ouvrage, le test est une bonne garantie de la qualité de vos prestations et atteste l’attention portée aux déperditions d’énergie pour offrir une prestation plus efficace en terme de confort thermique et acoustique.

Dans la rénovation :

Le test d’infiltrométrie est un bon outil pour mieux connaître le bâtiment : un test initial permet d’évaluer les fuites d’air pour mieux anticiper les travaux à effectuer pour améliorer les performances énergétiques du bâtiment. Le rapport final permet de valider les travaux effectués et de réaliser des économies à long terme.

ETANCHEITE A L’AIR : Les étapes de votre chantier du dépot de permis jusqu’au certificat final
Pendant Étape Fait par
Projet de construction 1. Attestation RT 2012 :
Pièce indispensable au dossier de permis de construire : elle pose l’engagement de respecter les normes.
Bureau d’étude thermique
2. Etude thermique prévisionnelle :
Elle prend en compte toutes les caractéristiques thermiques du projet de construction
Bureau d’étude thermique
3. Dépôt de la demande de permis en mairie, avec demande de permis, Bbio, attestation RT 2012 Maître d’ouvrage ou particulier
4. La mairie délivre un permis de construire MAIRIE
Construction 5. Test intermédiaire recommandé  (hors d’eau, hors d’air) pour vérifier que la maison répondra aux exigences de la RT 2012 AMPLITUDE BOIS
Fin de la construction 6. Test final : contrôle in situ et test de la porte soufflante. AMPLITUDE BOIS
7. Validation du test d’infiltrométrie AMPLITUDE BOIS
8. Diagnostic de Performance Energétique (DPE) AMPLITUDE BOIS
En cas de résultats positifs des tests :
9. Attestation de conformité RT 2012En cas de résultats négatifs des tests :
Si les résultats ne correspondent pas à la RT 2012, vous ne pourrez pas percevoir l’attestation de fin de chantier. Il vous faudra alors effectuer de nouveaux travaux pour corriger les fuites et effectuer ensuite un nouveau contrôle !
AMPLITUDE BOIS